Séminaire « L’économie circulaire un levier pour une meilleure valorisation des ressources marines dans un territoire? »

Contexte

L’économie circulaire, levier de développement des territoires littoraux ? L’économie circulaire appliquée à un territoire maritime : défis et opportunités

Depuis les années 2000, l’économie circulaire (EC) est apparue dans le débat public, portée par des organisations non gouvernementales, des acteurs économiques, et progressivement reprise par des politiques publiques. L’EC est maintenant portée par l’Europe, placée au cœur d’une croissance bleue soutenable, et reprise en France dans une feuille de route éditée en 2018-19. Elle est de plus en plus explorée par la recherche scientifique.

Une première confrontation de l’EC appliqué à un système socio-écologique localisé et lié à la pêche, le Pays de Cornouaille en Bretagne a été mise en œuvre dans un travail de thèse soutenue par R. le Gouvello en 2019, avec la direction de recherche de P. Le Floc’h (UBO, AMURE)* , un projet de recherche soutenue par la Fondation de France.

Le séminaire auquel nous vous convions fait suite à cette première thèse qui ouvre de nouvelles perspectives de recherche.

Il a pour double vocation :

  • d’une part (en matinée) de partager les résultats de cette recherche aux acteurs de la Cornouaille et au monde académique de la pêche et de l’aquaculture, en associant d’autres travaux qui lui font écho,
  • et d’autre part (dans l’après-midi) de réfléchir à de nouveaux projets de recherche et développement qui pourraient s’inscrire dans une «croissance bleue», circulaire, qui s’appuient sur des socio-systèmes écologiques marins et côtiers, et qui intègrent des activités de pêche et/ou d’aquaculture, répondant également au champ d’application des fonds actuels européens FEAMP-DLAL .

Pré-programme

8h30 – 9h00 Accueil
9h00 Mots de bienvenue
9h15-9h55 1ère partie : De l’économie circulaire à l’écologie industrielle et territoriale, développement des territoires
En introduction académique du séminaire, Muriel Maillefert (Professeure, Univ. de Lyon) et Vincent Augiseau (Ecole des Métiers de l’Environnement, EME, Rennes) replaceront le sujet de l’économie circulaire et de ses outils.
10h00-12h45 2ème partie : de l’EC à la mise en œuvre pour un système lié à la pêche et l’aquaculture
Des exemples d’interprétations de l’EC

Animation : journaliste

Trois tables rondes successives, avec des intervenants académiques, institutionnels et professionnels,

Présentations des présents à la table ronde en forme de « pitch », chacun.e donne un ou des exemples (quitte à avoir sous le coude un résumé pdf avec plus de détails et liens) , pas plus de 4-5 diapos, 5 minutes/intervenant.

Débat sur les éléments apportés par chaque intervenant animé par la journaliste

10h00-10h40 Première table ronde : Co-produits – sous-produits
L’interprétation de l’EC apportée à ce cas d’étude de la pêche et de l’aquaculture se tourne immédiatement vers la recherche des cas de « gaspillage de la ressource » et leur diminution, une meilleure valorisation des co-produits, sous-produits de la pêche, une diminution des déchets. Sur ces derniers points, les recherches et initiatives ont été, sont nombreuses, mais les développements restent limités, se heurtant à certains freins …
10h40-11h Pause café
10h50-11h30 Deuxième table ronde : l’EC (cf ADEME), c’est aussi agir sur l’aval de la chaine de valeur, la consommation, l’exploration des circuits courts, aller vers un consomm’acteur..
  Un débat sera ouvert pour montrer en quoi l’EC s’attache aussi à revisiter l’aval de la chaine de distribution et consommation, réfléchissant à des circuits, des systèmes halio-alimentaire de proximité, plus directs, des labels, répondant à des demandes d’un consommateur plus averti.
11h30-12h10 Troisième table ronde : L’EC, l’Ecologie Industrielle et Territoriale, à l’échelle d’un territoire, c’est aller explorer de nouveaux outils, une approche intégrée, des synergies…
La discussion s’ouvrira sur des outils et des approches plus intégratives, s’inspirant de l’EC et d’autres voies, comme l’exploration de synergies avec d’autres secteurs (tourisme). Seront alors évoquées, les voies potentielles pour la création de plus de valeur sur le territoire, en lien avec ses ressources halieutiques, mais en allant aussi chercher des valeurs non marchandes. Le cas du système lié à la sardine en Cornouaille sera repris comme exemple.
12h10-12h45 Synthèse – conclusion
La discussion finale de la matinée avec les synthèses d’intervenants fera la transition pour l’après-midi de travail, et permettra de proposer des axes, des sujets potentiels de recherche et développement.
12h45 -14h Pause déjeuner
14h00-15h30 3ème partie : Co-construire des projets autour de l’EC/pêche et aquaculture ?
14h-15h30 Travail en atelier par groupe : Construction collective de futur projets de R&D
Deux ou trois groupes

1/ Sous-système sardine

2/ ….

15h30 – 16h00 Restitution en plénière du travail des groupes
16h-16h30 Allocutions finales et perspectives
16h30-17h Conclusion

La trame retenue de la matinée suit une partie du travail de R. le Gouvello (2019). En fonction des résultats de ce séminaire, des suites pourront être données, conduites en concertation avec l’UBO, le Groupement d’Action Locale pour la Pêche et l’Aquaculture du Pays de Cornouaille, l’agence Quimper Cornouaille Développement et la CCI de Quimper.

seminaire_eco_circulaire_060919v4
Cliquer ici pour ajouter votre propre texte

Rendez-vous

Vendredi 6 septembre 2019
9h > 17h
IUT de Quimper
2, rue de l’Université
29334 Quimper CEDEX

Séminaire gratuit, ouvert sur inscription
et dans la limite des places disponibles:

https://forms.gle/G8gpPwSuF8GoCm3y6

Documents liés

Programme du séminaire

Télécharger la plaquette du programme:
.pdf

Contact

Séminaire organisé par l’UMR 6308 AMURE avec le soutien de la Fondation de France.
Comité d’organisation : Raphaëla le Gouvello (contact) & Pascal Le Floc’h, UMR 6308 AMURE